Des roquettes s’abattent non loin de l’ambassade américaine à Bagdad

Des roquettes s’abattent non loin de l’ambassade américaine à Bagdad

Des roquettes se sont abattues dans la soirée dimanche, à proximité de l’ambassade des Etats dans la capitale irakienne, Bagdad, juste après que le Parlement irakien se soit prononcé en faveur de l’expulsion des forces américaines du pays, indigné par l’assassinat du général iranien, Qassem Soleimani.

Le monde entier craint un conflit armé depuis le décès survenu vendredi dernier sur le sol irakien du puissant général iranien, Qassem Soleimani et d’Abou Mehdi al-Mouhandis, leader pro-iranien et deuxième personnalité du Hachd al-Chaabi, une coalition de paramilitaires pro-Téhéran désormais intégrés dans l’Etat irakien. Ces deux responsables ont trouvé la mort suite à un raid des forces armées américaines.

Ainsi, l’Iran a promis de riposter par voie militaire, alors que le dirigeant américain, Donald Trump, a menacé de frapper 52 sites « de très haut niveau et très importants pour l’Iran et la culture iranienne ».

D’après des témoins, des roquettes se sont abattues dimanche soir non loin de la représentation diplomatique américaine dans la Zone verte de la capitale irakienne, comme c’était le cas la veille. Ces tirs n’ont pas fait de victimes, d’après des sources médicales.

Depuis fin octobre, 14 attaques à la roquette ont ciblé des zones où sont diplomates et soldats américains sur le sol irakien. Ces frappes ont tué un civil américain fin décembre.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 + 17 =