Le nombre d’arrivées en Italie de clandestins par la mer a baissé de moitié en 2019

Le nombre d’arrivées en Italie de clandestins par la mer a baissé de moitié en 2019

Le nombre de migrants clandestins ayant atteint les côtes italiennes en 2019 a baissé de moitié en comparaison avec l’année dernière, a annoncé le ministère italien de l’Intérieur.

D’après les statistiques du ministère rendues publiques mercredi dernier, 11.439 migrants ont débarqué sur les côtes italiennes au cours de cette année,  contre 23.210 clandestins en 2018, soit 50,72 % de moins.

Les migrants arrivés cette année sont principalement d’origine tunisienne (2.654 ressortissants), pakistanaise (1.180) et ivoirienne (1.135). Parmi ces nouveaux arrivants, il y avait 1.618 mineurs non accompagnés.

Une coalition gouvernementale constituée du Mouvement 5 Etoiles (M5S, antisystème) et de La Ligue (extrême droite) a dirigé l’Italie entre juin 2018 et août 2019. 

Durant cette période,  le nationaliste et leader de La Ligue, Matteo Salvini, alors ministre de l’Intérieur, avait adopté une ligne dure en matière migratoire. 

Il avait fait valider une disposition légale prévoyant de fortes amendes pour les navires humanitaires d’ONG en Méditerranée en cas de sauvetage de migrants clandestins et jusqu’à dix ans de réclusion pour leurs commandants récalcitrants.

L’actuel gouvernement italien, dont fait toujours partie le M5S, cette fois-ci en partenariat avec le Parti démocrate (PD, centre-gauche), a conclu en septembre à Malte un accord avec divers Etats européens établissant un système de répartition des clandestins qui débarquent sur les côtes italiennes ou maltaises.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × 5 =