Six soldats tués dans une embuscade au Nigeria des combattants de Boko Haram

Six soldats tués dans une embuscade au Nigeria des combattants de Boko Haram

Des éléments du groupe terroriste Boko Haram affiliée à l’Etat islamique ont tué six soldats dans une embuscade tendue à une patrouille dans le nord-est du Nigeria, ont annoncé lundi, des sources sécuritaires. 

Un convoi militaire a été attaqué dimanche à l’extérieur du village de Tungushe, à 22 kilomètres de la capitale de l’Etat de Borno, Maiduguri, par des combattants du groupe de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP), armés de fusils et de lance-grenades. 

Deux fourgons de la patrouille ont essuyé des tirs des terroristes et le véhicule de tête a été touché par un tir de lance-roquette RPG, tuant six soldats à bord. Trois assaillants ont été abattus dans les affrontements qui ont suivi cette attaque. 

C’est loin d’être la première fois que Tungushe et ses environs soient ciblés par l’ISWAP et la faction rivale de Boko Haram, qui attaquent les troupes et effectuent des raids dans les villages pour obtenir de la nourriture, du bétail et des armes. Malgré les nombreux revers subis, les djihadistes de Boko Haram demeurent une menace dans cette région.

Cela fait dix ans que l’insurrection islamiste dure dans le nord-est du Nigeria. Cette rébellion ainsi que sa répression ont fait 35.000 morts et déplacé environ deux millions de personnes. Le conflit s’est également étendu aux pays voisins le Niger, le Tchad et le Cameroun qui ont crée avec le Mali et le Burkina Faso une coalition militaire régionale G5 Sahel pour combattre ces groupes djihadistes. 

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 × un =