Téhéran profiterait de l’instabilité en Irak pour y dissimuler des missiles

Téhéran profiterait de l’instabilité en Irak pour y dissimuler des missiles

Le régime iranien a profité de l’instabilité politique actuelle en Irak pour «créer un arsenal caché de missiles balistiques à courte portée» dans le pays, «dans le cadre d’un effort grandissant visant à intimider le Moyen-Orient et à affirmer son pouvoir», assurent des responsables américains du renseignement et des forces armées cités par le New York Times dans un article paru mercredi dernier.
Selon les mêmes sources, ces missiles «constituent une menace pour les alliés et partenaires américains dans la région, y compris Israël et l’Arabie saoudite, et pourraient mettre en danger les troupes américaines» déployés dans le Golfe.
A en croire le journal américain, ces responsables des services de renseignements n’auraient pas discuté du modèle précis de missile balistique que Téhéran a «implanté en Irak». Ils ont néanmoins assuré que « les missiles de courte portée peuvent atteindre 600 km, ce qui signifie qu’un projectile tiré de la banlieue de Bagdad pourrait frapper Jérusalem».
Le gouvernement iranien n’a pas fait de commentaires suite aux propos américains. Pour rappel, CNN avait indiqué mardi dernier que des responsables américains des services de renseignements avaient mis en garde contre de nouvelles menaces de la part du régime iranien contre les troupes américaines au Moyen-Orient.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

vingt + dix-neuf =