Bahreïn : Quatre chiites condamnés à mort pour terrorisme

Bahreïn : Quatre chiites condamnés à mort pour terrorisme

La justice bahreïnie a condamné à la peine capitale quatre personnes pour une attaque à la bombe ayant causé la mort d’un agent de police en 2017, a annoncé lundi, le procureur général.

Le procureur a indiqué que ces quatre hommes qui seraient selon une source judiciaire des chiites, ont été reconnus coupables de meurtre avec préméditation et de possession d’armes non autorisées « à des fins terroristes ».

Les quatre condamnés ont commis une attaque à la bombe le 18 juin 2017 dans le village de Diraz, situé non loin de la capitale Manama, occasionnant la mort d’un élément des forces de l’ordre.

A l’heure actuelle, seul un des quatre hommes est en détention, à en croire l’organisation d’opposition «Bahrain Institute for Rights and Democracy» basée à Londres. La justice bahreïnie a condamné par contumace, les trois autres qui seraient en fuite.

Le royaume de Bahreïn, qui est dirigée par une dynastie sunnite proche de l’Arabie saoudite, connaît par moments des troubles depuis 2011, année au cours de laquelle le pouvoir en place a violemment réprimé un vaste mouvement de protestation chiite qui militait pour des réformes.

Depuis lors, les autorités bahreïnies ont placé en détention de centaines d’opposants, déchu certains dissidents de leur nationalité et interdit les principaux mouvements d’opposition.

Talia Stiegler

Talia Stiegler

Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × cinq =