Une brigade de la gendarmerie prise d’assaut au nord du Burkina Faso

Une brigade de la gendarmerie prise d’assaut au nord du Burkina Faso

Une brigade de la gendarmerie dans le nord du Burkina Faso a été prise d’assaut ce jeudi, par des individus armés, ayant blessé grièvement un gendarme, ont annoncé des sources sécuritaires burkinabés.

Selon un responsable des services de sécurité, l’attaque a été menée jeudi matin aux environs de 6h00 (locales et GMT). L’attaque attribuée à des militants djihadistes, a duré une vingtaine de minutes contre la brigade de la gendarmerie de Namsiguian, à 175 kilomètres de la capitale Ouagadougou, avant que les forces de défense et de sécurité ne repoussent les assaillants.

C’est la première attaque du genre dans cette localité située à 35 kilomètres de Djibo, grande ville du nord du Burkina Faso et chef-lieu de la province du Soum, dont la gendarmerie avait été également attaquée à la mi-octobre.

Depuis leur début en 2015, les attaques djihadistes n’ont cessé de gagner en ampleur et en fréquence au Burkina Faso. Elles se sont étendues du Nord du pays à d’autres localités, notamment dans la partie orientale.

Par ailleurs, lundi dernier, deux militaires ont été tués et trois autres blessés à Nassoumbou, dans le nord du Burkina Faso, près de la frontière malienne, par l’explosion d’un engin artisanal.

Au total, la capitale Ouagadougou a pour sa part été frappée à trois reprises, la dernière fois en mars dernier, pour un nombre total de victimes de près de 60 personnes civiles et militaires.

Les autorités du pays estimaient à la mi-septembre, que les attaques islamistes avaient fait 118 morts, dont 70 civils et 48 membres des services de sécurité.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-huit − 3 =