Allemagne : débâcle historique pour la CSU en Bavière

Allemagne : débâcle historique pour la CSU en Bavière

La CSU, qui est l’alliée de la CDU de la chancelière allemande Angela Merkel, a enregistré dimanche une défaite historique lors des élections régionales en Bavière. La coalition au pouvoir en ressort un peu plus fragilisée.
La principale formation politique bavaroise n’a obtenu qu’un score d’un peu plus de 37 % des voix, d’après les derniers résultats du scrutin régional. C’est une véritable débâcle pour la CSU, qui parvenait toujours à rafler la majorité absolue.
Quant au SPD, autre allié de la CDU de la dirigeante allemande au sein de la grande coalition, ce parti n’a pas dépassé le score de 9,7 % des suffrages exprimés, perdant au passage la moitié de son électorat.
A l’opposé, ce scrutin a fait les affaires de diverses autres formations politiques. Comme attendu, les Verts sont devenus la deuxième force politique de Bavière, avec 17,5 % des voix. Ce parti a devancé les Electeurs libres (conservateurs indépendants, 11,6 %) et la formation politique d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD, 10,2 %).
De l’avis des médias locaux, l’échec de la CSU est partiellement dû à son positionnement très à droite sur la question de l’immigration. Sans parvenir à séduire l’électorat de l’extrême droite, ce parti a perdu des voix au centre.
N’étant plus majoritaire, la CSU est désormais contrainte de s’allier à une autre formation politique pour gouverner. Le parti des Electeurs libres apparaît comme son allié le plus le naturel, de l’avis de Der Spiegel. Pour sa part, le journal munichois Süddeutsche Zeitung n’exclut pas une coalition avec les Verts, bien que celle-ci déplaise aux partisans des deux formations politiques.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un × cinq =