Ordinateurs en vol : Levée des restrictions américaines pour Emirates et Turkish Airlines

Ordinateurs en vol : Levée des restrictions américaines pour Emirates et Turkish Airlines

Le gouvernement américain a levé l’interdiction du port d’ordinateurs portables et de tablettes en cabine dans les vols à destination des Etats-Unis assurés par les compagnies aériennes Emirates et Turkish Airlines.

Invoquant un risque terroriste, l’administration américaine avait interdit, en mars dernier, les ordinateurs et tablettes en cabine sur les vols de neuf transporteurs aériens provenant de dix aéroports internationaux de sept pays arabes (Arabie saoudite, Egypte, Emirats Arabes Unis, Jordanie, Koweït, Maroc, Qatar) et de Turquie.

Un porte-parole d’Emirates a confié à la presse que « l’interdiction (d’emporter) des appareils électroniques a été levée avec effet immédiat pour les vols à destination des Etats-Unis ». Il a ajouté que la compagnie aérienne de Dubaï a obtenu la levée de cette interdiction après avoir instauré des mesures de sécurité supplémentaires conformément aux normes de l’administration américaine.

De son côté, Turkish Airlines a aussi annoncé la levée de cette restriction suite à une inspection ayant pour objectif de vérifier la conformité avec les standards internationaux des mesures de sécurité à l’aéroport Atatürk d’Istanbul, qui est le seul sur le territoire turc à desservir directement les Etats-Unis.

En dehors d’Emirates et de Turkish Airlines, la compagnie aérienne d’Abou Dhabi Etihad a obtenu, dimanche dernier, la levée de l’interdiction américaine.

Après la décision américaine en mars, les autorités britanniques avaient annoncé des restrictions similaires touchant l’Arabie saoudite, l’Egypte, la Jordanie, le Liban, la Tunisie et la Turquie.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

8 + treize =