Belgique : Les trois complices présumés de Reda Kriket remis au gouvernement français

Belgique : Les trois complices présumés de Reda Kriket remis au gouvernement français

La Belgique a remis le 4 mai dernier au gouvernement français trois complices présumés de Reda Kriket, un homme soupçonné d’avoir prévu une attaque sur le territoire français en 2016, a indiqué mercredi le parquet fédéral belge.

Ces trois suspects avaient été interpellés en mars et avril 2016 à Bruxelles, alors que Reda Kriket avait été arrêté le 24 mars 2016 dans le cadre d’un projet d’attentat avorté en France.

Au cours de la même journée, les forces de l’ordre françaises avaient découvert des fusils d’assaut et des engins explosifs dans un appartement que Kriket occupait en région parisienne.

En juillet 2015, le tribunal correctionnel de Bruxelles avait condamné cet homme à une peine de 10 ans d’emprisonnement dans le cadre du procès de Khalid Zerkani, un recruteur de candidats au djihad pour la Syrie.

Condamné dans le passé pour vols et cambriolages, ce dernier avait été interpellé le 1er avril 2016. Il avait admis avoir été en contact avec Reda Kriket et d’autres complices seulement pour commettre de nouveaux vols et non pour des projets terroristes.

Après l’arrestation de Kriket, deux ressortissants algériens, Rabat N. et Abderamane A. ont été interpellé le 25 mars 2016, respectivement dans la rue de Mérode à Saint-Gilles et dans l’avenue Rogier à Schaerbeek. D’après certaines sources de presse, Abderamane A. serait en fait Abderahmane Ameroud, un homme condamné en 2005 pour son implication dans le meurtre du commandant afghan Ahmed Chah Massoud.

Talia Stiegler

Talia Stiegler

Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre + sept =