La France prévoit un dispositif sécuritaire inédit pour le 70ème Festival de Cannes

La France prévoit un dispositif sécuritaire inédit pour le 70ème Festival de Cannes

Les autorités françaises ont mis en place un dispositif de sécurité inédit à l’occasion du 70ème Festival cinématographique de Cannes qui débute ce mercredi au sud de la France, un des pays européens confrontés depuis un an, à une succession dramatique d’attentats terroristes.

Les services de sécurité français ont misé sur l’efficacité au détriment de la discrétion. Toutes les composantes, terre, air, mer, sont mobilisées pour l’analyse et la prévention des menaces potentielles à l’occasion de cette fête du cinéma qui dure deux semaines.

Plus de 300 jardinières ont été disposées dans la ville avant le début du Festival à des endroits stratégiques pour éviter l’intrusion d’un véhicule-bélier.

Et alors que le nombre de policiers, militaires ou encore personnel des services de sécurité est lui tenu secret, le responsable de secteurs dans la police municipale a indiqué que 550 caméras ont été installées pour surveiller Cannes.

Les habitants de la ville sont également appelés à signaler toute chose suspecte qu’ils constateraient aux services de sécurité. Des forces aéronavales, des observateurs tireurs d’élite des CRS ainsi que des unités d’intervention spéciales ont été déployés et des nouvelles technologies anti-drones sont utilisées.

Pour conserver la légendaire touche de glamour du Festival, aucun portique de sécurité n’a été installé au pied du tapis rouge, mais plus loin. Et chaque personne qui approchera du périmètre sera fouillé.

Pour la France, l’enjeu de ce 70ème Festival de Cannes dépasse le Festival en lui-même et concerne la capacité de l’Hexagone à organiser des évènements internationaux, ce qui explique l’imposant dispositif sécuritaire mis en place, bien qu’aucune alerte «spécifique» visant la Croisette, n’ait été identifiée par les services de renseignement français.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 + un =