L’Arabie saoudite élue à la Commission des droits des femmes des Nations Unies

L’Arabie saoudite élue à la Commission des droits des femmes des Nations Unies

L’Arabie saoudite a été élue membre de la Commission des droits des femmes de l’ONU, d’après un rapport rendu public samedi dernier par UN Watch, une ONG ayant pour objectif de surveiller les Nations Unies.

Le Royaume wahhabite fait désormais partie des 45 Etats membres constituant cette commission «exclusivement consacrée à la promotion de l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes», a précisé UN Watch sur son site web.

Le directeur exécutif de cette ONG de la société civile, Hillel Neuer, a estimé qu’«élire l’Arabie saoudite pour protéger les droits des femmes est comme désigner un pyromane chef des pompiers de la ville». «C’est absurde », a-t-il renchéri, précisant que «les discriminations saoudiennes contre les femmes dans les lois et dans la réalité sont répugnantes».

Neuer a ainsi rappelé que les Saoudiennes, en plus de l’interdiction de conduire une voiture, sont contraintes d’évoluer sous le tutorat d’un homme «contrôlant la vie d’une femme depuis sa naissance jusqu’à la mort».

A en croire le site web américain The Hill, l’élection de l’Arabie saoudite à la Commission des droits des femmes s’est déroulé en secret à l’occasion d’un conseil économique et social des Nations Unies. Le Ghana, le Japon et Haïti figurent notamment parmi les douze Etats désignés au niveau de cette Commission pour un mandat de 4 ans.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-neuf − 12 =