Mali : L’ancienne rébellion CMA rejoint la Conférence d’entente nationale

Mali : L’ancienne rébellion CMA rejoint la Conférence d’entente nationale

Les ex-rebelles maliens de Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), ont rejoint hier mardi, les participants aux travaux de la «Conférence d’entente nationale» ouverte la veille à Bamako, après l’avoir boycottée, jugeant cette rencontre trop limitée dans le temps et dans ses objectifs.

Lundi, la Coordination des mouvements de l’Azawad, l’ex-rébellion à dominante touareg basée au Nord du Mali, et l’opposition avaient pratiqué la politique de la chaise vide. Mais il semble que le CMA soit revenu sur sa position après qu’il ait obtenu des assurances sur la poursuite des discussions au-delà de la date fixée pour la réunion prévue initialement pour sept jours.

D’autres cadres de dialogue prendront le relai de la Conférence d’entente nationale après le 2 avril pour aboutir plus tard à une charte pour la paix.

D’après le gouvernement malien, la Conférence d’entente nationale, prévue par l’accord de paix de mai-juin 2015 entre les groupes armés du Nord et le gouvernement, vise notamment à «élaborer une charte pour la paix, l’unité et la réconciliation nationale sur une base consensuelle».

Mais le président de la conférence, Baba Akhib Haïdara, a indiqué lundi qu’à la suite d’une «entente entre les parties signataires de l’accord, il a été convenu que la Conférence n’approuvera pas une Charte définitive» et que les travaux de la réunion «seront éventuellement des éléments constitutifs d’une Charte qui sera élaborée dans un cadre que les autorités fixeront». Par ce délai, le CMA a obtenu le compromis qu’il souhaitait, à savoir plus de temps de dialogue pour éviter une conférence bâclée.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 + quinze =