L’Egypte autorise son armée à créer une compagnie pharmaceutique

L’Egypte autorise son armée à créer une compagnie pharmaceutique

L’armée égyptienne a obtenu l’autorisation du gouvernement en vue de mettre sur pied une compagnie pharmaceutique dans le sillage d’une pénurie et de la hausse des prix de certains médicaments dans ce pays.

Le Premier ministre Chérif Ismaïl « autorise l’Autorité nationale de la production militaire à participer à la mise en place d’une société commune cotée, la Compagnie nationale pour les produits pharmaceutiques». La décision a été publiée dimanche dernier, dans le Journal officiel. Les médicaments qui pourraient être produits par cette compagnie n’ont pas été listés dans le texte.

Ces derniers mois, l’Egypte fait face à une importante pénurie de devises étrangères suite à la dévaluation de la livre par rapport au dollar. Ainsi, le coût de la vie a beaucoup augmenté. Des médicaments ont disparu des rayons des pharmacies, pourtant ils indispensables pour traiter certaines pathologies graves tel le diabète, l’insuffisance rénale et le cancer.

D’après les distributeurs, l’importation de certains médicaments, achetés en dollars, est devenue plus coûteuse. Et, l’Exécutif ayant fixé un tarif pour les médicaments, ils sont dans l’incapacité de récupérer ce surcoût à la vente, ce qui donne lieu à des pénuries.

En revanche, le ministère égyptien de la Santé accuse les distributeurs de limiter l’approvisionnement des pharmacies dans l’objectif d’obtenir une augmentation des tarifs réglementés. Le jeudi 12 janvier dernier, le ministre de la Santé, Ahmed Emad, a néanmoins annoncé une hausse de 30 à 50 % des prix de 25% des médicaments commercialisés dans le pays.

Depuis des décennies, l’armée égyptienne joue un rôle économique prépondérant, disposant notamment d’usines de production de pâtes, d’eau minérale ou de ciment.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

14 + sept =