Le ministre russe de l’Economie mis en examen pour corruption

Le ministre russe de l’Economie mis en examen pour corruption

alexei-oulioukaievLe ministre russe de l’Economie Alexeï Oulioukaïev a été démis de ses fonctions ce mardi, après sa mise en examen par un tribunal, pour «extorsion de pots-de-vin» et décidé son assignation à résidence, a annoncé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, précisant qu’Alexeï Oulioukaïev a été remplacé par son adjoint, Evguéni Eline.

Alexeï Oulioukaïev, 60 ans, a été arrêté dans la nuit de lundi à mardi au cours d’une opération menée par le FSB, le Service fédéral de sécurité. Le principal organe d’investigation de la Fédération de Russie a expliqué que l’affaire porte sur des malversations à grande échelle.

Une source policière a confié à l’agence de presse RIA Novosti, que l’interpellation d’Alexeï Oulioukaïev avait été effectuée dans le cadre d’une « opération d’infiltration », après que des enquêteurs aient obtenu «des preuves solides en procédant à des écoutes de ses conversations et des conversations de ses associés».

Alexeï Oulioukaïev est soupçonné d’avoir reçu un pot-de-vin dans le cadre d’un marché pétrolier. L’Etat russe avait vendu, le 12 octobre, au groupe géant Rosneft, détenu en majorité par l’Etat russe, pour 5.2 milliards de dollars, le sixième producteur de pétrole du pays, Bachneft, installé dans la région du Bachkortostan, dans le sud de la Russie.

Cette opération était la plus grosse cession d’actifs réalisée cette année par Moscou. Et d’après le comité d’enquête, Alexeï Oulioukaïev, en poste depuis 2013, a reçu, lundi, 2 millions de dollars en échange de son approbation de l’acquisition par Rosneft de Bachneft. Il risque une peine de huit à quinze ans de prison.

Alexeï Oulioukaïev a été assigné à résidence jusqu’au 15 janvier. Et, malgré la requête de ses avocats qui ont invoqué les problèmes de santé de leur client, le tribunal lui a également refusé des promenades quotidiennes. Il lui est également interdit de communiquer avec l’extérieur, d’utiliser un téléphone ou de recevoir de la visite, hormis de ses proches.

 

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − huit =