Allemagne : la coalition au pouvoir désigne Frank-Walter Steinmeier comme futur président

Allemagne : la coalition au pouvoir désigne Frank-Walter Steinmeier comme futur président

frank-walter-steinmeierLe ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a été choisi lundi comme candidat de la coalition gouvernementale pour être le futur président de l’Allemagne et son élection est quasiment certaine, d’après des sources politiques proches du CDU.

Des sources proches du parti des Démocrates-Chrétiens «CDU» d’Angela Merkel et de la CSU, formations politiques de la coalition au pouvoir outre-rhin, ont décidé lundi de soutenir la candidature à la présidentielle du SPD, représenté par Frank-Walter Steinmeier, après plusieurs semaines de blocage.

La chancelière allemande n’a pas eu d’autre choix que de partager l’avis du SPD, allié minoritaire de la coalition, car n’étant pas parvenue à persuader une personnalité de sa famille politique de succéder au président, Joachim Gauck, dont le mandat prend fin en mars prochain.

Ces derniers jours, Mme Merkel avait essayé de soutenir la candidature de l’écologiste Winfried Kretschmann, qui est le seul membre des Verts allemands à être à la tête d’un Etat régional allemand, en l’occurrence le Bade-Wurtemberg. Mais, la CSU s’est prononcée contre ce candidat, estimant que son parti était trop à gauche et qu’une telle désignation aurait clairement montré le penchant des Unions chrétiennes de la CDU et de la CSU pour une coalition au pouvoir avec des écologistes en lieu et place du SPD après les législatives de l’automne 2017. Pourtant, la CSU envisage de mener une campagne contre la gauche en perspective de ce rendez-vous électoral.

En Allemagne, il est de coutume que les formations politiques de la coalition gouvernementale, en l’occurrence la CDU, la CSU et le SPD, désignent une personnalité commune pour être le chef d’Etat. Celui-ci, qui assume une fonction avant tout honorifique, devrait se placer au dessus des divergences partisanes et représenter la conscience morale de l’Allemagne.

Le 12 février prochain, les parlementaires allemands, issus de la chambre des députés et de la chambre représentant les 16 Etats (Land) fédérés allemands, vont élire le nouveau président.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *