Le Qatar enterre son ancien émir Khalifa ben Hamad al-Thani

Le Qatar enterre son ancien émir Khalifa ben Hamad al-Thani

qatar-emir-hamadLe Qatar a enterré hier lundi son ancien émir Khalifa ben Hamad al-Thani, le grand-père de l’actuel souverain, décédé vendredi à l’âge de 84 ans, dont aucun détail n’a été révélé sur les circonstances de sa mort.
Les drapeaux étaient en berne sur les bâtiments publics et un deuil national de trois jours a été décrété dans le pays, dont les autorités ont annulé à la dernière minute une conférence sportive qui était programmée avec la participation de la FIFA.
Les messages se sont multipliés sur les réseaux sociaux. D’après l’agence QNA, l’ancien émir Khalifa ben Hamad al-Thani a été enterré à al-Rayyan, dans la banlieue ouest de Doha, après des prières dans la grande mosquée de la capitale auxquelles ont participé l’actuel émir Tamim ben Hamad al-Thani et son père, ainsi que de hauts responsables du gouvernement.
Khalifa ben Hamad al-Thani avait été renversé en 1995 par son fils lors d’une révolution de palais sans violence, alors qu’il se trouvait en vacances à Genève. En février 1972, alors qu’il était Premier ministre, il avait lui-même renversé son cousin, quelques mois après l’indépendance du Qatar et le départ des colons britanniques.
C’est sous son règne que le Qatar a commencé à se moderniser et à se développer grâce à ses richesses en pétrole et en gaz, que la compagnie d’Etat, Qatar Petroleum a été fondée en 1974 et que Qatar Gas est devenue dix ans plus tard, le plus gros producteur mondial de gaz liquéfié.
Le Cheikh Khalifa a aussi été l’un des fondateurs du Conseil de Coopération du Golfe (CCG), une union politique et économique des six monarchies pétrolières du Golfe. Après son évincement, il s’était installé en France avant de retourner au Qatar en 2004.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − 1 =