Les Philippines préoccupées par la situation de leurs ressortissants travaillant en Arabie saoudite

Les Philippines préoccupées par la situation de leurs ressortissants travaillant en Arabie saoudite

philipiniens-ksaLes autorités saoudiennes et philippines ont déclaré être mobilisées pour porter secours aux milliers de ressortissants philippins travailleurs en Arabie saoudite.

Impayés pour certains, depuis plusieurs mois, ces derniers se retrouvent parfois bloqués dans le royaume wahhabite pour des raisons administratives. Une situation qui a été causée par la dégringolade des prix du pétrole.

Depuis déjà deux ans, le gouvernement saoudien maintient les prix du brut à leur niveau le plus bas. Une pratique qui a de l’impact sur l’économie du pays et, en particulier, sur le secteur de la construction.

Ainsi, nombre de sociétés dans le Royaume, ont dû effectuer d’importantes compressions de personnel tandis que d’autres ont carrément cessé de rémunérer leur personnel. La main d’œuvre étrangère est donc frappée de plein fouet par cette situation. Dans celle-ci figurent les millions d’asiatiques qui travaillent dans les pays du Golfe.

A ce propos, le cas de 11.000 travailleurs philippins a attiré l’attention de leur gouvernement. D’ailleurs, un diplomate philippin basé dans la capitale saoudienne, Ryad, n’a pas hésité à traiter cette situation de « crise humanitaire », tant certains de ses concitoyens n’arrivent même plus à trouver de quoi se nourrir.

Conscient de l’urgence de cette situation, l’Exécutif philippin s’est empressé de dépêcher son secrétaire d’Etat au Travail à Ryad. Cette autorité a eu à échanger avec son homologue saoudien. D’après des informations émanant de la presse locale, ce dernier a exhorté les travailleurs d’origine philippine à demeurer en Arabie saoudite, étant donné que le royaume a véritablement besoin de cette main d’œuvre étrangère.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × deux =