Les Etats-Unis rouvrent leur ciel aux compagnies indonésiennes

Les Etats-Unis rouvrent leur ciel aux compagnies indonésiennes

Garuda Indonesia Les avions des transporteurs aériens indonésiens sont de retour dans le ciel américain. Depuis des années, ces compagnies n’avaient plus l’autorisation de voler aux Etats-Unis pour des raisons de sécurité.

Un responsable indonésien a indiqué lundi, que les transporteurs aériens de son pays peuvent desservir les aéroports des USA. En effet, des autorités américaines du transport aérien ont affirmé dans une note, que le secteur indonésien de l’aviation civile s’était mis en règle par rapport aux normes internationales. Ainsi, l’évaluation de sa sécurité a été optimisée.

«Aujourd’hui, toutes les compagnies indonésiennes peuvent faire voler leurs avions aux Etats-Unis», a confié à la presse le directeur général de l’aviation civile indonésienne, Suprasetyo, précisant que cette levée d’interdiction «va avoir un impact très positif sur notre secteur aéronautique et sur la confiance du public».

L’interdiction de survoler les Etats-Unis imposée aux compagnies aériennes indonésiennes a été décrétée en 2007, à la suite de la dégradation de leur évaluation de sécurité par l’Agence fédérale américaine de l’aviation (FAA). A la même époque, l’Union Européenne (UE) avait, de son côté, imposé des restrictions similaires qui ont été récemment levées.

Il faut noter que certains transporteurs aériens indonésiens, à l’instar de la compagnie nationale Garuda Indonesia ou de la compagnie low-cost Air Asia, proposent des liaisons en Europe. Dès cette année, Garuda devrait commencer à assurer des vols directs vers les USA et envisage d’accroître la fréquence de ses liaisons internationales à destination de Londres et d’Amsterdam, la capitale des Pays-Bas.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

cinq × un =