Allemagne : La cote de popularité d’Angela Merkel en baisse

Allemagne : La cote de popularité d’Angela Merkel en baisse

popularite-angela-merkelA l’heure actuelle, moins d’un Allemand sur deux se déclare satisfait des prestations de la chancelière allemande Angela Merkel, en raison entre autres, de sa gestion des dossiers des réfugiés, sérieusement affectée par les deux attentats commis le mois dernier, par des demandeurs d’asile.

D’après les résultats d’une enquête rendus publics jeudi, la popularité d’Angela Merkel a reculé de manière importante. Moins d’un Allemand sur deux dit être satisfait de sa politique particulièrement en matière d’aide aux réfugiés.

Plus précisément, 47 % des sondés ont dit être satisfaits du travail accompli par Mme Merkel. Cela correspond à un recul de 12 points en rythme mensuel, suivant le baromètre «Deutschlandtrend» réalisé pour le compte de la chaîne de télévision publique ARD. C’est la deuxième plus basse cote de popularité de la dirigeante allemande depuis sa réélection en 2013. Pas plus tard qu’en février dernier, elle n’avait obtenu que 46 % d’opinions favorables.

Par ailleurs, 34 % des personnes interrogées au début de ce mois déclarent être satisfaits ou très satisfaits de la politique d’accueil des réfugiés suivie par l’Exécutif allemand depuis l’année dernière. Ce qui représente un recul de 8 points en comparaison aux résultats d’avril dernier. Il s’agit de la proportion la plus basse depuis que cette question est posée dans le cadre de cette enquête en octobre dernier. A l’opposé, 65 % des sondés se disent insatisfaits de cette politique. Une situation qui profite à Horst Seehofer, patron de la CSU et critique d’Angela Merkel, dont la cote de popularité a augmenté de 11 points pour atteindre 44 %.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

12 + 16 =