Un nouveau remaniement ministériel en Algérie

Un nouveau remaniement ministériel en Algérie

bouteflika-remaniement-ministrielLe président algérien, Abdelaziz Bouteflika a procédé samedi dernier, à un remaniement ministériel, qui a concerné certains portefeuilles majeurs à l’instar de celui des Finances et de l’énergie, dont les titulaires ont été limogés pour «mauvaises prestations».

Haji Baba-ammi, qui était chargé du département du Budget, est le nouvel argentier du gouvernement algérien, en remplacement du banquier Abderahmane Benkhalfa.

Au niveau du ministère du Tourisme, Amal Ghoul, qui a fait partie de toutes les équipes exécutives depuis l’élection de Bouteflika en 1999, cède sa place à Abdelwahab Nouri, qui dirigeait le département de l’Hydraulique. Ce dernier est lui-même remplacé par Abdelkader Ouali, qui, pour sa part, quitte le ministère des Travaux Publics. Celui-ci a été placé sous la responsabilité de Boudjemaa Talai, qui va le cumuler avec le département des Transports.

En outre, le chef d’Etat algérien a nommé quatre nouveaux ministres. Dans ce groupe figure Boualem Bessaïeh, qui a été le chef de la diplomatie algérienne de 1988 à 1991. Il intègre le gouvernement en qualité de ministre d’Etat, représentant personnel du président. Quant à l’élue Ghania Idalia, elle est désormais ministre en charge des Relations avec le Parlement en lieu et place de Tahar Khaoua. Abdesselam Chalghoum hérite du ministère de l’Agriculture, en remplacement de Sid-Ahled Ferroukhi. Et le tout nouveau ministère de l’Economie numérique a été confié à Moatassem Boudiaf, un fonctionnaire au département des Finances.

C’est le troisième remaniement ministériel effectué par Abdelaziz Bouteflika depuis sa réélection en 2014 pour un quatrième quinquennat à la tête de l’Algérie. Il intervient dans un contexte de crise financière en raison de la chute des revenus pétroliers. A noter que cet Etat tire 60 % de son budget des ressources pétrolières et gazières, qui représentent 95 % des exportations de l’Algérie.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

19 − 4 =