Une dizaine de migrants égyptiens seraient morts en Libye

Une dizaine de migrants égyptiens seraient morts en Libye

shoukriLe ministère égyptien des Affaires étrangères a annoncé mercredi dernier, qu’entre douze et seize migrants égyptiens qui tentaient d’atteindre le continent européen, auraient péri lors d’un affrontement avec des passeurs sur le sol libyen.

«D’après nos premières informations, entre 12 et 16 migrants égyptiens illégaux ont été tués dans des affrontements avec des gangs de passeurs», a précisé le ministère égyptien des A.E dans un communiqué.

Selon la même source, ces accrocs ont eu lieu dans la ville de Bani Walid. Située à 150 km à peu près au sud-est de la capitale libyenne, Tripoli, cette localité constitue un point de transit pour bon nombre de migrants.

De son côté, la Mission de support en Libye de l’Organisation des Nations Unies (UNSMIL) a rapporté la mort de 12 ressortissants égyptiens ainsi que trois libyens. Dans un communiqué, le chef de cette mission onusienne, Martin Kobler, a «fortement déploré ces meurtres», appelant  les autorités locales à «faire en sorte qu’une enquête ait lieu et d’empêcher de nouveaux meurtres».

Bon nombre d’Egyptiens décident de quitter leur pays pour fuir les exactions du régime policier instauré dans le pays par l’actuel chef d’Etat, Abdel Fattah al-Sissi, qui était à la tête de l’armée avant d’accéder à la magistrature suprême.

Au pays des pharaons, la répression policière est monnaie courante, les manifestations de l’opposition sont strictement interdites et violemment réprimées et les récalcitrants à ces dispositions légales peuvent être condamnés à de lourdes peines de prison.

Talia Stiegler

Talia Stiegler

Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − 4 =