Le Qatar bien placé pour reprendre la maison de couture française Balmain

Le Qatar bien placé pour reprendre la maison de couture française Balmain

balmain-collection-femmeLe Qatar serait en pole position, devant un groupe chinois et un investisseur américain, pour reprendre la maison de couture française Balmain, un an après la mort de son ancien patron, Alain Hivelin, rapporte le journal français Les Echos.

Le Qatar aurait ainsi déposé une marque d’intérêt préemptive de l’ordre de 500 millions d’euros avant même le départ des enchères, un prix supérieur aux estimations attendues qui tablaient sur 300 à 400 millions d’euros.

Une reprise de Balmain par le Qatar, qui détient déjà depuis 2012, la maison de mode italienne Valentino, rejoindrait les souhaits d’Alain Hivelin. Celui-ci avait exprimé une dernière volonté avant de mourir, souhaitant que sa maison de couture reste dans l’univers du luxe, ce qui ne serait pas le cas avec les investisseurs chinois et américain.

En effet, l’approche de l’investisseur américain serait avant tout financière et ce serait la première opération du groupe chinois dans ce domaine.

Les Echos précisent que les héritiers d’Alain Hivelin, Président-Directeur Général et principal actionnaire de la marque de luxe décédé en décembre 2014, doivent prendre une décision d’ici jeudi. La maison Balmain a été créée en 1945 par le couturier Pierre Balmain. Elle connait depuis 2011 un nouvel élan sous l’impulsion de son directeur artistique Olivier Rousteing. Elle a opéré ces dernières années un redressement spectaculaire.

Sous l’impulsion d’Olivier Rousteing et d’Alain Hivelin, la maison Balmain a embrassé la révolution digitale, séduisant Beyoncé ou Rihanna. Ses huit boutiques, dont la dernière à SoHo à New-York, à côté de Chanel, lui ont permis de retrouver une belle croissance, lui faisant franchir la barre des 120 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit trois fois plus qu’il y a huit ans.

Talia Stiegler

Talia Stiegler

Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 × un =