L’ONU lance un appel aux dons pour les personnes vulnérables en Irak

L’ONU lance un appel aux dons pour les personnes vulnérables en Irak

onu-irakL’Organisation des Nations Unies (ONU) a lancé dimanche un appel aux dons pour mobiliser la somme de 861 millions de dollars devant servir d’aide humanitaire à plus de sept millions de personnes nécessiteuses en Irak, suite au conflit armé et aux déplacements forcés.

En l’espace de deux ans, 3,3 millions d’Irakiens ont été contraints à se déplacer suite aux affrontements armés avec l’organisation de l’Etat Islamique (EI). De plus, l’Irak a accueilli environ 250.000 réfugiés syriens ayant fui le conflit armé qui secoue leur pays.

Ces dons seront utilisés pour assister 7,3 millions de personnes vulnérables en Irak, a expliqué, à l’occasion d’une conférence de presse, Lise Grande, la coordinatrice humanitaire des Nations Unies pour ce pays. « Notre principale priorité est d’accéder aux personnes dans le plus grand besoin et de leur apporter ce dont elles ont besoin pour survivre : nourriture, argent, abri, eau », a-t-elle renchéri.

A titre d’information, les revenus de l’Irak se sont considérablement amenuisés suite à la chute des cours du pétrole, qui constitue la principale source de revenu de ce pays. Aujourd’hui, l’Irak ne peut plus assumer, de manière autonome, la charge humanitaire des déplacés.

«Les besoins des familles déplacées sont plus importants que nos capacités, c’est pourquoi nous avons besoin du soutien de pays donateurs », a déclaré le ministre irakien en charge des Emigrés et personnes déplacées, Jassem Mohammed Ali al-Jaff.
Selon les prévisions budgétaires du gouvernement irakien, 1,5 milliard de dollars devraient être consacrés à l’aide humanitaire en 2016. Toutefois, l’Exécutif se heurte à un déficit d’environ 891 millions de dollars, que les dons sollicités contribueront à combler d’après les Nations Unies.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − cinq =