L’Ethiopie se tourne vers ses voisins pour consolider ses échanges commerciaux

L’Ethiopie se tourne vers ses voisins pour consolider ses échanges commerciaux

addis-abeba1L’Ethiopie a mis au point un programme visant à intensifier le volume de ses échanges commerciaux et sa coopération commerciale avec les pays voisins, a annoncé mardi, le ministère éthiopien des Affaires étrangères.

Ce programme, a-t-il dit, a pour but, d’assurer des avantages mutuels, une prospérité mutuelle et une croissance mutuelle entre les pays voisins.

« L’Ethiopie va accroitre ses échanges commerciaux actuels avec ses voisins comme le Soudan, le Kenya, la Somalie et Djibouti », a annoncé le directeur général chargé des pays du Bassin du Nil auprès du ministère, Gebiresilasie Gebiregziabiher.

Selon le ministère, ces pays sont parmi les cinq principaux marchés d’exportation de l’Ethiopie en Afrique avec la Somalie qui a la plus grande part estimée à 330 millions de dollars.

« L’accord commercial préférentiel signé entre l’Éthiopie et le Soudan en 2002 et l’Accord sur les statuts particuliers avec le Kenya en 2012 visant à hausser la coopération économique » sont entre autres initiatives qui visent à améliorer les relations commerciales dans cette partie du continent.

Gebiresilasie Gebiregziabiher a souligné que Djibouti et l’Ethiopie travaillent maintenant pour l’intégration économique avec les infrastructures reliant les deux pays. « Construire des autoroutes qui relient l’Ethiopie au Soudan et au Soudan du Sud voisins entre aussi dans la mouvance de la dynamique vers un accroissement des échanges avec ses voisins », a-t-il ajouté.

Le pays se dit confiant du rôle précieux de ses énormes projets de développement des infrastructures dans l’accélération de ses échanges commerciaux.

Le volume des échanges commerciaux entre l’Ethiopie et le Soudan a atteint 184 millions de dollars en 2014 comparé à deux millions de dollars seulement en 2002, à en croire Yeshak Tekaligne, qui précise que le volume total des échanges entre l’Ethiopie et le Kenya, qui était de 35 millions de dollars en 2010, a atteint 57 millions de dollars en 2014.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

13 + trois =