Algérie : les réserves de change en baisse

Algérie : les réserves de change en baisse

BENKHALFALes réserves de change de l’Algérie continueront à baisser pour atteindre 151 milliards de dollars à la fin de cette année et 121 milliards de dollars fin 2016, contre 159,03 milliards à fin juin dernier et 193,3 milliards de dollars un an plus tôt, a révélé dimanche, le ministre algérien des Finances Abderrahmane Benkhalfa.

L’argentier du gouvernement algérien qui présentait le projet de loi de finances 2016 devant les élus, a néanmoins estimé que ce montant reste « important » et permettra à l’Algérie de couvrir 23 mois de ses importations et de faire face à la chute des cours mondiaux du brut.

Samedi dernier lors d’un entretien accordé à l’agence officielle APS, le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal a jugé que les niveaux des réserves de change et des ressources du Fonds de régulation des recettes (FRR) restent convenables et l’inflation a pu être contenue. Et d’ajouter que les dépenses sont mieux rationalisées et le commerce extérieur, plus maîtrisé.

La dégringolade des cours de l’or noir a eu un impact considérable sur les recettes de l’Algérie qui proviennent essentiellement des hydrocarbures qui constituent 94,56 % de l’ensemble des exportations de l’Algérie sur les neuf premiers mois de cette année. Ce qui équivaut à une somme de 27,29 milliards de dollars alors que sur la même période en 2014, les exportations d’hydrocarbures atteignaient 46,58 milliards de dollars, accusant ainsi un recul de 41,41 % en rythme annuel.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × cinq =