Le terrorisme au centre d’un entretien de Hollande avec le roi Mohammed VI

Le terrorisme au centre d’un entretien de Hollande avec le roi Mohammed VI

francois-m6La coopération franco-marocaine en matière de lutte contre le terrorisme et de sécurité est au centre d’un entretien que le président français François Hollande doit avoir ce vendredi après-midi à l’Elysée avec le roi du Maroc Mohammed VI, actuellement en visite privée en France a-t-on annoncé jeudi de source officielle à Paris.

La rencontre entre les deux chefs d’Etat intervient une semaine après les attentats du vendredi 13 novembre à Paris ayant fait 129 morts et près de 352 blessés, et l’assaut lancé mercredi contre un appartement qui abritait un groupe de terroristes à Seine-Saint-Denis dans la banlieue parisienne. les deux chefs d’État aborderont des questions liées à la lutte contre le terrorisme et à la coopération franco-marocaine en matière de sécurité.

Selon les informations qui circulent à Paris, ce sont les services de renseignements marocains qui ont les enquêteurs français sur la piste de ces terroristes lourdement armés, dont le cerveau présumé des attentats de Paris, le belge Abdelhamid Abaaoud qui a été tué lors de l’assaut de mercredi.

D’ailleurs, peu après l’assaut, le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve a confirmé indirectement cette information, en révélant que c’était un pays non européen, qu’il n’a pas nommé, qui a donné les précieux renseignements ayant permis aux forces de sécurité françaises de retrouver les traces d’Abaaoud et de ses complices à Saint-Denis. D’autres sources concordantes ont confirmé que les précieuses informations provenaient bel et bien des services de renseignements Marocains.

Grâce au concours des services de renseignements marocains, ajoutent les mêmes sources, la France a pu être épargnée de justesse, d’un nouveau carnage que le groupe de terroristes se préparait à commettre à Paris.

L’assaut lancé contre l’appartement de Saint-Denis où s’étaient réfugiés les présumés terroristes, s’est soldé par la mort de trois membres de ce groupe à savoir le jihadiste belge Abaaboud et sa cousine, Hasna Ait Boulahcen qui s’est fait exploser à l’aide d’un gilet explosif et un troisième élément dont l’identification est en cours.

Les enquêteurs français sont toujours à la recherche de Salah Abdeslam, supposé être l’un des commanditaires des attentats de vendredi à Paris.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix − 5 =