Inde : Uber et Tata renforcent leur coopération

Inde : Uber et Tata renforcent leur coopération

tata-uber-indeLe conglomérat indien Tata a annoncé dans un communiqué publié hier mercredi son intention d’investir une somme « significative » dans le service de location de voiture (VTC) de la plateforme californienne Uber. Le montant de cet investissement n’a pas été indiqué mais les médias indiens avancent un chiffre compris entre 75 et 100 millions de dollars.

Cet investissement se fera par l’entremise du TOF (Tata Opportunities Fund), qui gère les placements du conglomérat indien, et sera le premier investissement de l’organisme dans une entreprise dont le siège n’est pas en Inde. Cette annonce confirme l’intention des deux groupes de renforcer leur coopération. Il y a de cela un mois, Uber avait annoncé son intention d’investir un milliard de dollars en Inde. Cet investissement, qui doit permettre à la plateforme américaine de développer ses activités dans le pays, doit s’étendre sur les neuf prochains mois.

Depuis deux ans qu’il propose ses services dans le pays, Uber, dont la valorisation qui n’est pas cotée en Bourse a atteint les 50 milliards de dollars en juillet selon le Wall Street Journal, est passé par toutes les étapes. Ses débuts ont été particulièrement laborieux avec le viol présumé d’une jeune femme par un de ses chauffeurs. Uber avait vu sa licence lui être retiré par le gouvernement de la ville de New Delhi suite à cette affaire. La compagnie offre actuellement ses services dans 18 villes indiennes avec 150 000 chauffeurs enregistrés et se targue d’une croissance de 40% par mois. Mais sa situation est toujours délicate à New Delhi où elle a repris son service en janvier 2015 après avoir déposé une nouvelle demande de licence qui a essuyé un refus de développement début juin.

Sarah J Cohen

Sarah J Cohen

Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − huit =