Nouvelles retrouvailles entre le Roi du Maroc et le président ivoirien Ouattara

Nouvelles retrouvailles entre le Roi du Maroc et le président ivoirien Ouattara

m6-ouataraLe Roi du Maroc Mohammed VI est arrivé samedi 30 mai, en fin de journée à Abidjan, pour sa troisième officielle en Côte d’ivoire qui commence officiellement ce lundi par un entretien en tête-à-tête avec le président ivoirien, Alassane Ouattara, dont le dernier voyage dans le royaume chérifien remonte à janvier dernier.

A l’issue de leur entretien au palais présidentiel, les chefs d’Etat des deux pays devraient présider la cérémonie de signature de plusieurs accords bilatéraux de partenariats et d’investissements impliquant aussi bien le secteur public que privé.

Le Mardi 02 juin 2015, le souverain marocain qui effectue depuis le 20 mai dernier une tournée dans quatre pays de la région, procédera à la pose de la première pierre du complexe de formation du lycée professionnel de Yopougon. En fin d’après-midi, il se rendra sur le site de la baie de Cocody, où des explications lui seront données sur le projet de sauvegarde de la baie grâce aux travaux de la dépollution de la lagune.

Mercredi 3 juin, le Roi Mohammed VI est attendu à Grand-Lahou, dans la région des Grands Ponts au Sud du pays, pour le lancement d’un nouveau village de pêche.

A Abidjan, on apprend que la dimension religieuse sera également au menu de la visite royale en Côte d’Ivoire. Cheikh El Hadj Moustapha Sonta, khalife général de la Tarika Tidjaniya en côte d’Ivoire, qualifie les visites du roi du Maroc dans les pays de l’Afrique de l’ouest de « Baraka » c’est-à-dire « bénédiction » pour tous les Musulmans et les adeptes de la Tarika Tidjaniya.

La Côte d’Ivoire est la troisième étape d’un périple, entamé par le souverain chérifien par le Sénégal, qui s’est poursuivi par l’étape de Guinée Bissau et qui s’achèvera au Gabon après Abidjan.

Thomas Haeflin

Thomas Haeflin

Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *