Monde

Burkina-UE : Un partenariat au beau fixe

UE-soutient-la-transition-au-BurkinaUn groupe de travail a été mis en place jeudi dernier à Ouagadougou dans le cadre du renforcement des échanges commerciaux entre le Burkina Faso et l’Union européenne.

Son objectif vise à présenter en détails les priorités du plan d’action 2015-2017 de la politique sectorielle de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (POSICA) 2011-2012.La coopération entre l’UE et le Burkina Faso est multidimensionnelle et évolue positivement au fil des années tout en profitant aux communautés vivant sur leurs espaces. Elle est en constante progression depuis 1959, date d’installation de la Délégation de l’UE au Burkina Faso.

Dans une telle dynamique, entre 2013 et 2014, la coopération  entre Ouagadougou et Bruxelles a connu une avancée, notamment dans le domaine de l’intégration régionale et du commerce, par l’adoption du tarif extérieur commun de la CEDEAO (Communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest), celle de l’Accord de partenariat économique (APE) entre l’Afrique de l’Ouest ainsi que l’accord international de Bali sur la facilitation des échanges.

En 2007, l’UE s’est engagée à améliorer l’efficacité de son aide à travers la complémentarité et la division du travail entre les différents donateurs, au sein de l’Union.Elle s’est décidée à éradiquer la pauvreté, à favoriser l’appropriation et le partenariat, à fournir une aide plus importante et plus efficace et de promouvoir la cohérence des politiques pour le développement.

« Il est donc nécessaire pour le Burkina Faso de prendre des dispositions idoines pour se repositionner  dans le concert des Etats », a estimé un cadre de l’Administration burkinabé.

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *