Sécurité

Libye-insécurité: Assassinat d’un membre du gouvernement

libye-insecurite-assasinat-membre-du-govLa Libye n’en finit pas de s’enfoncer dans la spirale de la violence, qui a culminé samedi par l’assassinat d’un membre du gouvernement, le vice-ministre libyen de l’Industrie, Hassan al-Droui, tué par des inconnus, au moment où des affrontements intertribaux font rage dans le sud du pays.
En déplacement dans sa ville natale de Syrte, à environ 500 km à l’est de Tripoli, le responsable libyen a été abattu par des rafales tirées par des inconnus. Aucun groupe ou milice n’a revendiqué cet assassinat, qui illustre le chaos dans lequel est plongée la Libye depuis la chute de Kadhafi en octobre 2011. Depuis plus de deux ans, en effet, les meurtres et les règlements de compte sont monnaie courante en Libye, et particulièrement en cyrénaïque, la partie rebelle dans l’est de la Libye. Les plus visés sont les militaires, les membres des forces de sécurité et de l’appareil judiciaire, dont des dizaines ont été tués au cours de l’année 2013.
Le meurtre du vice-ministre libyen de l’Industrie intervient au moment où des combats entre deux tribus dans le sud du pays, ont fait une trentaine de morts et des dizaines de blessés depuis jeudi dernier. Les affrontements qui ont commencé dans la ville de Sebha, se sont étendus à d’autres localités dans le désert libyen. Ils opposent la tribu des Ouled Slimane aux Toubous, des peuplades nomades, à qui l’on reproche leurs origines tchadienne et nigérienne.
A l’insécurité et au désordre généralisés depuis plusieurs mois, est venu se greffer le blocage des exportations pétrolières, l’unique source de devises du pays. Des milices armées revendiquent le droit de contrôler les exportations de pétrole à partir des ports de l’Est de la Libye, et plus particulièrement de la capitale de la cyrénaïque, Benghazi. Ces groupes armés comptent dans leurs rangs des jihadistes, voire des groupes séparatistes qui défient ouvertement l’autorité du gouvernement de Tripoli.

Talia Stiegler
Spécialiste des marchés émergents, passionnée par les questions de stratégie et de business. Auteur et contributrice sur le site de l'Express http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler
http://communaute.lexpress.fr/membre/taliastiegler

One thought on “Libye-insécurité: Assassinat d’un membre du gouvernement

  1. la Libye fait aujourd’hui les frais de l’intense infiltration d’armes de toutes sortes durant la guerre pour fait tomber le régime de Kadhafi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *