Europe Monde

Royaume-Uni : lancement d’un projet de centrale nucléaire

Uk-nucleaireLe français EDF va construire deux réacteurs nucléaires de type EPR au Royaume-Uni, suite à un accord confirmé  lundi par le gouvernement britannique.
16 milliards de livres (25,2 milliards de dollars), seront investis dans ce projet. Selon l’annonce conjointe du gouvernement britannique et du géant français, ces EPR seront construits à Hinkley Point (sud-ouest). Ces réacteurs de 3è génération et dotés d’une capacité de 1.650 mégawatts, seront fournis par Areva. Cette société participera au projet à hauteur de 10 % tandis que EDF en détiendra 45 à 50 %. Le reste des parts reviennent aux chinois CGN et CNNC, soit 30 à 40 % pour les deux groupes nucléaires. Il est également possible que d’autres investisseurs, encore en discussion avec le gouvernement britannique, remportent les 15 % du même projet.
L’engagement entre Londres et EDF inclut un prix de vente garanti  pour l’énergie électrique générée sur une période de 35 ans.Ce prix équivaudra à 89,5 livres (144,1 dollars) par mégawatheure dans le cas où EDF met en place également 2 EPR à Sizewell (est).  Si dans le cas contraire, la même quantité d’électricité vaudra alors 92,5 livres (148 dollars).
Quoi qu’il en soit,ces barèmes sont importants comparativement aux prix actuels de l’électricité au Royaume-Uni. Pour expliquer cette différence, les deux parties prenantes ont soutenu, dans leur communiqué, que l’électricité à générer « sera compétitive avec celle produite par les futures centrales au gaz ainsi qu’avec d’autres sources d’énergie faiblement carbonées ». Cette future centrale permettra aux foyers britanniques d’économiser74 livres (118,4 dollars) annuellement sur leur facture électrique  à l’horizon 2026 – 2030.
Même si le projet semble déjà approuvé entre les différentes parties, il reste encore certaines étapes préalables à la décision définitive d’investissement, qui devra intervenir d’ici juillet 2014.
La commission de l’Union Européenne doit aussi avaliser l’accord de cette centrale nucléaire. Si toutes ces conditions sont réunies, la centrale nucléaire devra entrer en service en 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *