Monde

Libye : un milliard de dollars dissimulé en Afrique du Sud par Kadhafi

Le journal « Sunday Times » a révélé hier dimanche une demande de collaboration officielle adressée par le gouvernement libyen aux autorités sud-africaines. Elle concerne la récupération de plus d’un milliard de dollars du colonel Mouammar Kadhafi, disséminé en Afrique du Sud et dans les pays voisins.
Les contacts entre les gouvernements libyen et sud-africain auraient débuté en novembre 2012, un an après la chute du régime Kadhafi. Selon le Journal, les enquêteurs libyens auraient été mis sur la piste de cet argent par Abdallah al-Senoussi, ancien chef des services de renseignement du Colonel Kadhafi. Arrêté en mars 2012 pour crimes contre l’humanité, celui-ci est en attente de jugement en Libye. L’argent sur lequel la Libye espère remettre la main représente donc plus d’un milliard de dollars en argent liquide, en or, en diamants, et serait disséminé dans quatre banques et deux sociétés de dépôt de valeurs sud-africaines. Dans sa demande de collaboration, le gouvernement libyen a en ligne de mire Bashir Al-Shrkawi, un ancien trésorier du régime Kadhafi réfugié en Afrique du Sud, recherché par la Libye et Interpol pour fraudes financières et actes criminels. Une partie des fonds recherché par la Libye se trouverait en sa possession.
Le gouvernement sud-africain serait encore en train d’étudier la demande libyenne. Pretoria  avait été un soutien au Colonel Kadhafi, s’opposant à l’intervention de l’OTAN qui avait conduit à sa chute. L’homme recherché par Tripoli et Interpol, Bashir Al-Shrkawi, jouit d’une totale liberté en Afrique du Sud, se rendant régulièrement au Niger et au Swaziland. La tranquillité dont il bénéficie est un point de désaccord entre le gouvernement et l’opposition sud-africaine qui dénonce des protections politiques en faveur d’un criminel recherché.

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *