Afrique Technologie

Avenir prospère pour le marché de la vidéosurveillance en Afrique, au Moyen Orient

Le marché de la vidéosurveillance est appelé à un avenir prospère en Afrique et au Moyen Orient et connaitra, selon les experts, un réel boom lors des cinq prochaines années, notamment en raison des troubles qui secouent le continent et la région MENA.
Alors que les troubles et les menaces sécuritaires continuent d’augmenter, en particulier en Afrique du Nord, il est permis d’assumer une augmentation de la demande en matière de technologies de surveillance au cours des prochains mois, de la part de diverses forces de sécurité dans la région au moment où les entreprises spécialisées offrent des solution de surveillance de plus en plus sophistiquées.
Selon VISLINK, une société internationale spécialisée dans la conception et la fabrication de systèmes de communications vidéo sécurisées, les armées africaines et départements chargés de la surveillance sur le continent ne disposent pas encore des technologies de surveillance de pointe et des investissements importants seront nécessaires pour remédier à la situation.
A l’heure actuelle, les plus gros marchés en termes de surveillance militaire et spatiale doivent être recherchés du côté du Moyen-Orient, Extrême-Orient et en Amérique latine. L’environnement géopolitique instable au Moyen-Orient en raison des tempêtes du Printemps Arabe explique en fait la tendance à la hausse concernant l’acquisition et la modernisation des systèmes et réseaux de communications militaires.
La demande vient aussi des forces de la coalition internationale déployées un peu partout dans le monde et dont les différents corps ont besoin de moyens de communication fiables pour connecter patrouilles à pied ou unités aéroportées aux centres de commandement.
Selon des experts, les pays d’Afrique du Nord, en particulier, sont en train d’investir dans des solutions de surveillance afin d’aider à restaurer la stabilité dans la région, après les révoltes qui ont secoué la région depuis plus de deux ans et dont l’impact se fait encore sentir.
L’intérêt de la région pour les systèmes de la vidéosurveillance n’est pas uniquement à soubassement militaire et ne date pas d’aujourd’hui. Une première rencontre annuelle de la sécurité en Afrique et au Moyen Orient s’était déjà tenue en Tunisie en Octobre 2009 pour présenter les produits et solutions en vidéosurveillance aux institutions africaines et du Moyen Orient, où le marché de la vidéosurveillance était déjà en émergence.
La vidéosurveillance couvre un large champ d’applications grâce aux progrès technologiques enregistrés ces dernières années (perfectionnement des processeurs, amélioration des algorithmes de compression, déploiement de la vidéosurveillance via le protocole IP etc.) et répond ainsi aux demandes d’un marché en forte évolution.
Le marché mondial des équipements de vidéosurveillance a affiché en 2012 une forte croissance malgré les effets de la crise économique, selon le cabinet d’études IMS Research, qui estime que le marché de la vidéosurveillance as a Service (VsaaS) devrait doubler d’ici à trois ans et que si les conditions sont réunies, il pourrait dépasser le milliard de dollars en 2014.

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *