Featured Monde

DielselGate : Volkswagen évite un procès à deux de ses cadres moyennant 9 millions d’euros

Révoqués en septembre dernier pour manipulation de marchés financiers dans le cadre du scandale des moteurs truqués, deux hauts-dirigeants du constructeur automobile allemand Volkswagen, vont éviter un procès en contrepartie d’un paiement de 9 millions d’euros par leur employeur.

Cet accord a été conclu avec le procureur de Brunswick (nord). Ainsi, Herbert Diess, patron de Volkswagen d’avril 2018 jusqu’à son renvoi, et Hans Dieter Pötsch, président du conseil de surveillance du groupe, n’auront pas à comparaître devant la justice allemande.

Il est à noter que Volkswagen versera  4,5 millions d’euros à chacun de ces deux cadres, étant donné qu’il n’est pas apparu de « manquements aux devoirs envers l’entreprise » de leur part. A propos, il leur a été reproché d’avoir saisi tardivement les investisseurs du trucage sur les voitures diesel. 

Pour rappel, le scandale du « dieselgate » a éclaté en septembre 2015 après que Volkswagen ait admis avoir truqué les moteurs de 11 millions de voitures pour les faire paraître moins polluantes lors des tests en laboratoire.

L’enquête pénale dont faisait l’objet les cadres de cette entreprise visait à préciser quand le directoire avait été tenu au courant de cette falsification et des risques qu’il encourait, ce qui était particulièrement délicat pour Volkswagen.

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *