Business Featured

L’Arabie Saoudite s’attend à un recul de son économie suite à la chute des cours du pétrole

L’Arabie saoudite envisage un recul de son économie suite à la pandémie de coronavirus et à la chute des cours du pétrole et a déjà mis en œuvres certaines mesures d’austérité.

Les mesures de restriction visant à endiguer la pandémie de coronavirus ont perturbé l’économie du royaume wahhabite, qui s’attend à d’importantes pertes. En outre, cette monarchie pétrolière du Golfe, qui est le premier exportateur de pétrole au niveau mondial, est confrontée à la chute du cours du brut, dont le prix du baril est descendu cette semaine, au dessous de la barre des 30 dollars.

Du coup, le peuple saoudien craint des restrictions des subventions publiques, des compressions de personnel dans les établissements publics et privés, malgré l’important taux de chômage et des réductions des bourses d’étude à l’étranger.

Dans cet ordre d’idées, le ministère saoudien des Finances a appelé les institutions publiques à formuler des propositions visant à baisser le budget 2020 de 20 à 30 %, à en croire le cabinet de conseil économique Nasser Saidi and Associates. 

D’après l’Energy Intelligence Group, l’Arabie saoudite fait actuellement des projections budgétaires sur la base d’un prix du baril de pétrole de 12 à 20 dollars.

Ce pays compte actuellement nombre d’hôtels vides, qui ont été contraints de congédier leurs personnels sans solde. Les autorités ont saisi certains de ces hôtels pour y placer des personnes en quarantaine, selon le témoignage de divers membres du personnel et de leur clientèle qui ont dû vider les lieux dans les plus brefs délais.

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *