Featured Monde

Coronavirus : Le Cambodge permet à un navire de croisière d’accoster, après deux semaines en mer

Un navire de croisière a erré en mer pendant deux semaines à cause du coronavirus, a été finalement autorisé d’accoster ce jeudi au Cambodge, après avoir été refoulé par cinq pays.

Les 1.455 passagers et 802 membres d’équipage du paquebot MS Westerdam ont exprimé un soulagement à leur arrivée jeudi matin à un point d’ancrage dans le port cambodgien de Sihanoukville, d’après les informations diffusées sur le portail web de la circulation maritime.

Ne parvenant pas à trouver un Etat qui l’autoriserait à accoster, ce navire de croisière a erré pendant deux semaines en mer. Tout au long de leur périple, les passagers du MS Westerdam ont dû subir régulièrement des contrôles médicaux, d’après Holland America, l’exploitant du bateau et une unité de Carnival Corp, dont le siège se trouve à Miami.

Aucun des passagers n’était souffrant, mais ni le Japon, ni Guam, ni Taïwan, ni les Philippines et ni la Thaïlande ne l’ont autorisé à accoster par crainte de contamination au coronavirus qui a déjà fait plus de 1.300 morts, presque tous de nationalité chinoise.

Le président de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus a adressé ses félicitations aux autorités cambodgiennes pour avoir permis au MS Westerdam d’accoster.

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *