Business Featured

Egypte : Vodafone vend ses parts à STC

l’opérateur britannique Vodafone a indiqué mercredi être parvenu à un terrain d’entente pour vendre 55 % du capital de sa succursale égyptienne à Saudi Telecom (STC) contre un chèque de 2,4 milliards de dollars. 

Aux termes de cet accord, la marque de Vodafone va continuer à être utilisée dans le pays des pharaons. Le groupe britannique des télécoms espère clore cette opération d’ici fin juin.

D’après le géant britannique, la transaction valorise l’intégralité de Vodafone Egypt à 4,35 milliards de dollars. Cette cession entre dans la stratégie de développement de Vodafone, qui projette plus de simplicité dans son organisation pour se refocaliser sur deux régions, en l’occurrence l’Afrique noire et l’Europe.

Les entrées financières suite à cette opération serviront par ailleurs à éponger son importante dette alors que Vodafone envisage de consentir des investissements dans l’internet fixe et l’acquisition de licences 5G sur le continent européen.

L’Egypte constituait l’unique pays maghrébin où Vodafone a investi. Les 45 % restants de son capital y sont détenus par Telecom Egypt, qui ne souhaite pas vendre ses parts. 

En Afrique subsaharienne, l’opérateur britannique est présent dans sept pays : l’Afrique du Sud, la République Démocratique du Congo (RDC), le Ghana, le Kenya, le Lesotho, le Mozambique et la Tanzanie. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *