Featured Politique

Italie : Un décret anti-migrants prive les migrants de l’accès au métier de stadier

Suite à un décret adopté par l’ex-ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, l’accès des migrants au métier de stadier est devenu difficile. Ainsi, en raison du manque de personnel, une rencontre en Série C a eu lieu sans spectateurs.

Le leader de La Ligue, parti d’extrême-droite, n’est plus au pouvoir depuis l’été dernier, mais sa politique anti-migratoire demeure toujours en vigueur. Plus précisément, son décret sur «l’organisation des services de stadiers dans les installations sportives» contraint les candidats de nationalité étrangère à présenter des attestations de bonne conduite non seulement en Italie mais également dans leur pays d’origine.

Il est à noter qu’en Italie, 14.000 des 30.000 stadiers sont de nationalité étrangère, dont 4.000 migrants n’ont pas pu avoir les documents requis. Selon le président de l’Association nationale des délégués à la sécurité (ANDES), Ferruccio Taroni, «beaucoup rencontrent de grandes difficultés pour contacter les autorités de leurs pays qui vivent parfois des situations difficiles au niveau institutionnel».

En fin novembre, il n’y avait que 37 stadiers sur les 105 nécessaires pour assurer le service lors du match de troisième division italienne entre Catane et Casertana. Faute de personnel, la rencontre a finalement eu lieu à huis-clos.

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *