Featured Sport

Sport-Dopage : La Russie risque une suspension de 4 ans du sport mondial

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a révélé lundi soir, les recommandations de son comité de conformité (CRC) chargé de déterminer les suites à donner aux nouvelles incartades de la Russie. 

Ce comité recommande une mise au ban de la Russie, qui inclurait les Jeux olympiques et l’Euro 2020. 

Le CRC demande notamment l’exclusion de la Russie des deux prochains Jeux olympiques, d’été à Tokyo en 2020 et d’hiver à Pékin en 2022 ainsi que de toute grande compétition internationale comme la Coupe du monde de football, l’interdiction d’organiser ou de candidater pour l’organisation d’un championnat du monde, y compris ceux qui lui sont déjà attribués, l’interdiction pour tout représentant du gouvernement russe de siéger dans les fédérations internationales signataires du code mondial antidopage et de tout dirigeant du comité olympique russe d’assister aux compétitions dont la Russie est exclue. 

La CRC accepte cependant la participation d’athlètes russes aux grandes compétitions, sous bannière neutre, à condition qu’ils ne soient pas impliqués dans le dopage organisé signalé en Russie jusqu’en 2015. 

Le comité exécutif de l’AMA doit examiner les suggestions du CRC avant de trancher le 9 décembre prochain. Si elles sont retenues, les recommandations du comité de l’AMA augurent une bataille devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) qui devrait trancher sur cette affaire en 2020 et un sévère casse-tête pour l’UEFA, organisatrice de l’Euro 2020 dont quatre matchs doivent avoir lieu à Saint-Pétersbourg et dont des places ont déjà été vendues. 

Les recommandations du CRC sont le dernier épisode en date du très long feuilleton du scandale du dopage institutionnalisé en Russie. 

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *