Afrique Featured

Deux concerts contre la xénophobie annulés en Afrique du Sud

Divers concerts contre la xénophobie qui devaient avoir lieu samedi 23 novembre à Cape Town dans le sud-ouest de l’Afrique du Sud et dimanche 24 novembre dans la capitale, Pretoria, ont été annulés à la dernière minute. 

Pour rappel, ce pays a été secoué en septembre dernier, par une vague de violences xénophobes entre les sud-africains et les migrants étrangers notamment africains. Jusqu’à présent, cette question demeure sensible.

« Annulation du concert Africans Unite après le tollé engendré par la participation de Burna Boy », pouvait-on lire à la une du quotidien  Sowetan Live, qui, comme nombre de journaux sud-africains, est amplement revenu sur cette affaire montrant la tension qui règne dans ce pays. 

En effet, la superstar nigériane Burna Boy avait véhémentement condamné les violences xénophobes dont ont été victimes les étrangers en septembre dernier. Il sied de signaler que bon nombre de ces compatriotes en avaient fait les frais. 

« La programmation de Burna Boy a été vivement critiquée. Ce dernier avait en effet lancé un appel sur les réseaux sociaux en septembre incitant les Noirs d’autres pays vivant en Afrique du Sud à se défendre et à se protéger contre les attaques xénophobes », est-il mentionné sur le portail web du journal sud-africain The Sunday Times.

Beaucoup de Sud-Africains ont exigé des excuses à Burna Boy, ce que le chanteur a refusé de faire. Craignant des débordements, les organisateurs d’Africans Unite ont décidé mercredi d’annuler tout simplement les deux concerts déjà programmés.

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *