Europe Featured

La Belgique, pays de transit pour les migrants se rendant au Royaume-Uni

Après l’annonce de la découverte des 39 dépouilles de migrants à bord d’un camion citerne dans une zone industrielle située à l’est de Londres, le parquet fédéral belge a annoncé l’ouverture d’une enquête, parallèlement aux investigations britanniques.

Pour l’heure, il est sûr que le conteneur en question a bien quitté le port belge de Zeebruges mardi après-midi, mais rien ne certifie « pour le moment », d’après le parquet, que les victimes s’y sont introduites en Belgique.

De l’avis de l’universitaire expert des migrations François Gemenne, «l’enquête déterminera depuis combien de temps ils sont morts. Le conteneur a peut-être franchi la Manche avec des migrants déjà morts à  son bord».

Quoi qu’il en soit, l’itinéraire du conteneur prouve que la Belgique, qui se situe à une centaine de kilomètres des côtes britanniques, est un axe privilégié pour les migrants désirant gagner le Royaume-Uni. A l’heure actuelle, il y a en Belgique, 800 à 1.000 migrants qui chercheraient un moyen de traverser la Manche via Zeebruges ou les ports français à proximité de la frontière.

La surveillance policière a été renforcée en Belgique, particulièrement sur les parkings autoroutiers où stationnent les poids lourds se rendant au Royaume-Uni. D’ordinaire, ces migrants tentent de se cacher de nuit dans ces véhicules. Ainsi, les passeurs ont adapté leurs méthodes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *