Featured Politique

Berlin ne s’opposera pas à un nouveau report de la date du Brexit

Berlin s’est dit disposé à accepter un report de la date du Brexit «de deux ou trois semaines» pour permettre au Parlement britannique de ratifier l’accord de retrait avec l’Union européenne (UE). L’Allemagne pourrait même consentir à un report de quelques mois, sous condition.

Berlin ne sera pas contre un report de la date du Brexit, a assuré mercredi Steffen Seibert, porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel, après l’appel du président du Conseil européen à consentir à une telle mesure.

La demande d’un troisième report de la date de sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne, fixée normalement au 31 octobre prochain, «n’échouera pas à cause de l’Allemagne», a confié aux médias, Steffen Seibert, sans se prononcer pour l’heure, sur l’éventuelle durée d’un tel délai.

En même temps, le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, a abondé dans le même sens. « S’il s’agit de reporter la date de deux ou trois semaines, afin de donner aux députés à Londres la possibilité de ratifier comme il faut la loi » sur la sortie du pays de l’UE, « ce n’est pas vraiment un problème », a-t-il estimé au micro de la chaîne de télévision RTL Allemagne.

« S’il s’agit de reporter le Brexit jusqu’à fin janvier, nous devons savoir pour quelle raison, ce qui va se passer dans l’intervalle et s’il va y avoir des élections en Grande-Bretagne », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *