Featured Monde

Pays-Bas : La rapporteuse onusienne Tendayi Achiume décrie l’interdiction du port de la burqa en public

La rapporteuse spéciale de l’ONU sur le racisme, Tendayi Achiume a décrié lundi, l’interdiction sur le sol néerlandais du port en public des vêtements cachant le visage, à l’instar de la burqa, assurant que cette disposition renforce «l’islamophobie» aux Pays-Bas.

«Cette loi n’a pas sa place dans une société qui s’enorgueillit de promouvoir l’égalité entre les sexes», a mentionné la Zambienne Tendayi Achiume dans un rapport au terme d’une enquête d’une semaine aux Pays-Bas.

Cette interdiction est entrée en vigueur en août après son adoption par le Parlement l’an dernier. Aux Pays-Bas, il est désormais interdit de se voiler le visage dans les bâtiments publics et les transports.

«Le débat politique autour de l’adoption de cette loi indique clairement qu’elle visait à cibler les femmes musulmanes et même si cet objectif n’était pas l’intention, elle en a eu sans aucun doute l’effet», a ajouté la rapporteuse onusienne.

Le texte stipule que les personnes sont tenues d’être reconnaissables dans les espaces publics et s’applique donc aussi aux casques intégraux ou aux capuches. Les contrevenants devront s’acquitter de 150 euros (165 dollars) d’amende.

L’islam «est sans arrêt représenté, y compris au parlement, comme opposé de façon inhérente à l’identité nationale néerlandaise», a jugé Mme Achiume.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *