Featured Sécurité

Irak: Couvre-feu décrété dans plusieurs villes après deux jours de manifestations sanglantes

Les éléments de la police et des protestataires se sont affrontés cette nuit dans le centre de la capitale irakienne, Bagdad, où un couvre-feu a été instauré aujourd’hui à partir de 3h00 GMT « jusqu’à nouvel ordre » à la suite de deux journées de manifestations. Celles-ci ont fait neuf morts.
Le couvre-feu décrété interdit toute circulation de véhicule ou de personne. La journée de jeudi a été déclarée chômée pour les fonctionnaires alors que le leader chiite Moqtada Sadr a invité ses très nombreux partisans à s’associer aux manifestants dans le cadre de « sit-in pacifiques ».
Ce troisième jour de contestation a des allures de véritable test pour le gouvernement irakien. Les contestataires dénoncent la corruption des politiciens et réclament la lutte contre le chômage et l’établissement de services publics opérationnels.
A l’heure actuelle, les autorités dénoncent des « saboteurs » dans les rangs des protestataires. Aussi ont-elles adopté une ligne dure envers eux, avec des forces de l’ordre qui ont tiré à balles réelles pour les disperser dans la capitale irakienne et dans le sud, à Nassiriya et dans la ville sainte chiite de Najaf. Le bilan s’élevait mercredi dans la soirée à neuf morts, en l’occurrence huit manifestants et un agent de police. Toutes ces personnes ont été abattues par balles à Bagdad et Nassiriya, ont rapporté des responsables, sans préciser l’origine des tirs.
Il est à noter que le couvre-feu a également été instauré à Najaf et Nassiriya.

Sarah J Cohen
Sarah J. Cohen est une juriste spécialisée en droit international, basée à Strasbourg. Elle a travaillé de nombreuses années en tant que consultante pour divers organismes internationaux après avoir été analyste dans une banque internationale en tant qu'analyste.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *