Afrique Featured

Les violences xénophobes se poursuivent en Afrique du Sud

De nouvelles violences xénophobes ont fait au moins un mort et cinq blessés dimanche dans le centre-ville de Johannesburg, a rapporté la police locale.

La semaine dernière, l’Afrique du Sud a été secouée par une vague d’émeutes visant des étrangers, entre autres à Johannesburg. Cela a coûté la vie à 10 personnes au moins et occasionné plus de 400 interpellations et d’importants dégâts, d’après un bilan dressé par les autorités sud-africaines.

Dimanche à nouveau, des centaines de personnes se sont rassemblées dans un quartier défavorisé de Johannesburg, avant de prendre d’assaut des magasins en appelant, d’après les médias locaux, au départ des étrangers. En réaction, les forces de l’ordre ont rapidement dispersé cette foule à l’aide de grenades paralysantes et en tirant des balles en caoutchouc.

Les récentes violences xénophobes en Afrique du Sud ont suscité émotion et colère sur l’ensemble du continent noir. Dans certains pays à l’instar du Nigéria et de la République Démocratique du Congo (RDC), des protestations ont visé en représailles les intérêts sud-africains.

Les émeutes xénophobes sont monnaie courante dans ce pays, qui est la première puissance industrielle d’Afrique. Ces travers sont dus notamment par l’important taux de chômage (29 %) et la pauvreté qui frappent la population sud-africaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *