Featured Politique

Bagdad suspend une chaîne de télévision financée par le Congrès américain

Le gouvernement irakien a suspendu lundi pour une durée de trois mois les activités de la chaîne arabophone Al-Hurra suite à la diffusion d’un documentaire sur la corruption de responsables religieux, qui a donné lieu à une polémique dans le pays.

Intitulé « La corruption religieuse en Irak », ce documentaire de 25 minutes porte sur des faits présumés de corruption parmi les puissants dignitaires chiites et sunnites, qui sont soupçonnés, entre autres, de détournements de fonds publics et de liens avec des milices. Des groupes politiques et armés pro-Iran en Irak ont appelé à plusieurs reprises le gouvernement à sanctionner la diffusion de ce film, craignant que les tensions entre Téhéran et Washington, deux alliés de Bagdad, ne débordent sur le sol irakien.

La commission gouvernementale des médias et de la communication a jugé lundi par voie de communiqué que le documentaire manquait aux « règles du professionnalisme journalistique ». Dans la foulée, cette instance a ordonné « la suspension de la licence d’Al-Hurra Irak durant trois mois ». En outre, elle a décidé de « l’arrêt des activités (de la chaîne) jusqu’à ce qu’elle corrige sa position » et « diffuse des excuses officielles ». Il est à noter que cette chaîne est financée par le Congrès américain.

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *