Featured Politique

Les présidents français et égyptien se concertent sur la situation en Libye

Le président français Emmanuel Macron a échangé dimanche avec son homologue égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, au sujet de la situation en Libye, a annoncé l’Elysée, précisant que  le chef d’Etat tricolore a souhaité voir s’établir un cessez-le-feu « à brève échéance » entre les parties prenantes du conflit.

Les deux dirigeants se sont entretenus sur la Libye «avec pour objectif de soutenir le plan des Nations Unies en vue d’un cessez-le-feu à brève échéance et d’une reprise du dialogue entre le Premier ministre, Fayez al- Sarraj et le maréchal Khalifa Haftar, sur la base de l’accord d’Abou Dhabi», a indiqué la présidence française.

Emmanuel Macron, rappelle la même source, a abordé le même sujet, récemment, avec le prince héritier d’Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed Al-Nahyane, et l’émir du Qatar, Tamim ben Hamad Al-Thani.

Il y a une semaine, l’envoyé spécial des Nations Unies en Libye, Ghassan Salamé, a appelé les belligérants à observer une trêve et exprimé son inquiétude en raison de l’escalade des affrontements entre les troupes loyales au gouvernement libyen d’union nationale (GNA), soutenu par l’ONU, et celles fidèles au maréchal Haftar, qui a initié une offensive le 4 avril dernier dans le but de prendre le contrôle de la capitale libyenne, Tripoli.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *