Featured Monde

Le Maroc et le Vatican prônent la tolérance face au radicalisme

Le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine et le Pape François ont lancé samedi à Rabat, des messages de paix et de tolérance à l’adresse des Musulmans et des Chrétiens du monde entier, appelant à plus de tolérance pour combattre le radicalisme et le fanatisme religieux.

Le Souverain marocain a insisté dans un discours prononcé sur l’esplanade du Mausolée Mohammed V de Rabat en présence de nombreuses personnalités marocaines et des diplomates accrédités au Maroc, sur l’éducation comme unique voie pour faire face aux radicalismes qui reposent sur «la non-connaissance de l’autre, l’ignorance de l’autre, l’ignorance tout court».

«Pour faire face aux radicalismes, la réponse n’est ni militaire ni budgétaire ; elle a un seul nom : Education  (…) C’est pourquoi, aujourd’hui, en tant que Commandeur des Croyants, Je plaide pour que soit redonnée à la religion la place qui est la sienne, au sein de l’éducation a encore souligné le souverain.

De son côté, le souverain pontife qui a entamé ce samedi en début d’après-midi une visite d’État de deux jours au Maroc, a prôné «le dialogue interreligieux et la connaissance réciproque entre les fidèles de nos deux religions» pour éradiquer le radicalisme et faire régner la paix et la coexistence entre les adeptes des trois religions monothéistes.

«Les chrétiens se réjouissent de la place qui leur est faite dans la société marocaine», s’est félicité par ailleurs, le Souverain pontife tout en appelant «les catholiques et les chrétiens à être ici, au Maroc, des serviteurs, des promoteurs et des défenseurs de la fraternité humaine».

Le Pape a également salué la politique migratoire adoptée par le Maroc, qui continue d’être, a-t-il dit, «dans la communauté internationale, un exemple d’humanité pour les migrants et les réfugiés».

Thomas Haeflin
Journaliste, Blogueur basé à Bâle en Suisse. Expert dans la politique, Gouvernement et Économie.
http://enjeux.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *