Afrique Featured Politique

RDC : Washington appelle la CENI à «respecter» le choix du peuple congolais

Le gouvernement américain a appelé jeudi la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de la République Démocratique du Congo (RDC) à « respecter » le choix du peuple congolais qui a récemment voté pour désigner son nouveau président, en publiant des résultats «exacts».

«Ceux qui sapent le processus électoral, menacent la paix, la sécurité ou la stabilité de la RDC, ou bénéficient de la corruption risquent de ne plus être les bienvenus aux Etats-Unis ou d’être interdits d’accès au système financier américain», a prévenu dans un communiqué, le département d’Etat américain.

Le porte-parole du ministère américain des Affaires étrangères, Robert Palladino, a estimé que « les élections du 30 décembre sont les plus importantes dans l’histoire de la RDC » où aucun « transfert pacifique et démocratique du pouvoir » n’a eu lieu depuis l’indépendance en 1960.

Le président sortant de la RDC, Joseph Kabila n’a pas pu être candidat à sa propre succession compte tenu des dispositions constitutionnelles qui limitent les mandats dans le temps.

Les autorités congolaises ont privé d’accréditation nombre d’observateurs et médias internationaux. Plusieurs dysfonctionnements ont été constatés le jour du vote, qui a été même été annulé par la CENI pour des raisons sécuritaires et sanitaires, dans les villes de Beni et Butembo, situées dans l’est de la RDC.

Malgré tout, «des millions de citoyens congolais se sont rendus aux urnes pacifiquement pour faire entendre leur voix », a relevé Palladino suggérant que «la CENI doit maintenant faire en sorte que ces voix et ces suffrages, soient respectés».

«La CENI, a-t-il dit, doit démontrer que ces voix n’ont pas été exprimées en vain en garantissant que les résultats des élections soient publiés de manière exacte».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *