Featured Monde

L’aéroport londonien de Gatwick fermé au trafic après le survol de drones

L’aéroport international de Gatwick à Londres, le deuxième plus important du Royaume-Uni, était à l’arrêt hier jeudi après avoir été survolé par plusieurs drones. La police britannique soupçonne «un acte délibéré» affectant des dizaines de milliers de passagers à quelques jours de Noël.

L’aéroport est fermé depuis mercredi 21 heures après que deux engins aient été vus en train de survoler le site. Il a été rouvert brièvement dans la nuit avant de fermer à nouveau à 3h45. La piste n’a pu être rouverte durant la journée de jeudi, car les drones ne cessaient de réapparaître.

Sur son site Internet, l’aéroport londonien a annoncé hier soir qu’il anticipait que les perturbations se poursuivent ce vendredi, l’un des jours de l’année où l’aéroport est le plus fréquenté, à l’approche de Noël.

L’armée a été appelée à la rescousse hier jeudi pour trouver les auteurs du survol de drones. La police du Sussex, comté de Londres où se trouve l’aéroport, pense qu’il s’agit d’un «acte délibéré visant à perturber l’aéroport» mais qu’«il n’y a absolument aucune indication suggérant que cela soit lié au terrorisme».

L’aéroport international de Gatwick dessert plus de 228 destinations dans 74 pays. Selon un porte-parole de l’aéroport, quelque de nombreux passagers devaient en décoller ou y atterrir hier jeudi à bord des 760 vols prévus.

Le directeur opérationnel de l’aéroport Chris Woodroofe a indiqué que la fermeture a déjà affecté 10.000 passagers mercredi soir et estime qu’il faudra « plusieurs jours » pour que la situation revienne à la normale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *